marcel2Attention.... Loooong post en vue ! Je vais vous parler de mon coup de coeur absolu, je veux nommer le sac Marcel. Comment vous dire...

marcel8L'histoire commence par ça : une commande du patron sur le site de Petit Patron. Commande en pdf, ça c'est vite fait. Il faut ensuite commander en ligne le fermoir (toutes les indications sur sur le site de Petit Patron) lequel arrive très vite (de mémoire, deux jours). Pour le tissu, j'ai jeté mon dévolu sur du lin enduit, dont les teintes et les motifs m'ont enthousiasmée au premier regard. Et un coup de foudre, ça ne se discute pas.

marcel7Les deux lins sont coordonnés.D'excellente qualité, je les ai acquis lors du salon Creativa. La teinte céladon, les fleurs japonisantes, tout y était mais j'avais l'intention d'en faire un sac cabas. J'ai eu la bonne idée de faire appel à ma Grenouille qui a éliminé d'un revers de main les similis que je lui montrais pour me dire : prends ceux là ! Un avis aussi péremptoire, chez elle, c'est plutôt rare alors je l'ai écoutée, et comme j'ai bien fait !

marcel4Le patron est bien expliqué, et tombe parfaitement. Il est indiqué que de la ouatine thermocollante est nécessaire, sauf qu'évidemment, je n'en avait pas sous la main, qu'il aurait fallu des dizaines de kilomètres pour en trouver. Je me suis débrouillée avec de la vliseline thermocollante et de la ouate (celle pour doubler les édredons) que j'ai ... collée par dessus le temps de coudre. Oui, je sais, ça fait amateur mais ni vu ni connu je t'embrouille, ça fait son office et ça tient parfaitement.

marcel5Pour la doublure j'ai rapidement opté pour un échantillon de soie sauvage aux teintes changeantes, variant de l'orangé au pourpre. Cette couleur si particulière met en valeur le céladon du lin, et j'ai même trouvé dans mes trésors deux petits papillons de bois pour marquer l'emplacement de la poche intérieure. Je suis très contente de mon choix, qui donne à mon sac Marcel (qu'on imagine avec béret et galoches) un petit air de cocotte de boudoir.

marcel6Pour filer la métaphore jusqu'au bout, j'ai cousu des perles bronze pour souligner le fermoir. Juste ce qu'il faut...Le fermoir... ah ce fermoir... un vrai bonheur à coudre, le truc que tu ne sais pas prendre dans le bon sens, qui se dérobe, bouge sans que tu le lui demandes, et qui te met une boule dans l'estomac (juste ...) et te donne envie de... tout balancer dans le mur. En gros, il faut faire rentrer les deux tissus (extérieur et doublure) dans la rainure, mais surtout il faut coudre le tout. Comme ce serait trop facile dit comme ça, il faut en plus rendre la couture intérieure invisible. Le hic, c'est qu'il faut planter l'aiguille à l'aveugle et tâtonner pour trouver les trous extérieurs, un peu comme quand on coud des boutons pression... bref, il faut être vraiment, mais alors, vraiment motivée.

marcel1Cela étant, motivée je l'étais totalement. La victoire semble encore meilleure quand il y a un peu de résistance... C'est tellement vrai que maintenant je vais m'atteler au porte-monnaie, histoire de frimer un peu plus. Ce sac est exactement ce dont je rêvais, parfaitement raccord avec mes chaussures et bottines à talons bobines.

J'ai vu d'autres versions de ce sac Marcel, et que ce soit en velours ou en wax il étonne toujours autant.

J'attends un peu pour voir si je vais ajouter une chaîne couleur bronze pour le porter à l'épaule, mais ça m'ennuierait je crois. Je le trouve tellement beau comme ça, mon Marcel...

Bonne semaine à toutes et à tous.

Senami