EmileVic4Emile et Victoria, ça sonne bien, avec un air de début d'histoire, de préférence romanesque, une belle histoire d'amour... je m'égare.

EmileVic3Victoria : c'est avant tout une belle histoire d'amitié, qui s'étend sur presque quatre décennies (ça ne nous rajeunit pas ma bonne dame !). Ce magnifique lin, d'une teinte que j'ai peine à qualifier tant elle est belle (céladon ?) m'a été offert par mon amie Valy, pour mon anniversaire l'an dernier. En d'autres termes : il y a presque un an jour pour jour. En me l'offrant, elle s'est exclamée : "quand je l'ai vu j'ai tout de suite compris qu'il était fait pour toi...". Preuve s'il en fallait qu'elle me connaît bien. 
J'ai réalisé cette veste aux 3/4 quand ma brodeuse m'a lâchée sur la deuxième manche. Catastrophe !!! Il me restait heureusement de quoi en faire une deuxième, mais sans marge d'erreur possible.

EmileVic6Très désappointée pour ne pas dire plus, j'ai mis cet en-cours sur un mannequin, passant chaque jour à côté sans le regarder. Etant l'heureuse propriétaire d'une nouvelle brodeuse, je me suis décidée sur un coup de tête : il fallait la terminer, cette veste. J'ai beaucoup de mal à reprendre un ouvrage que j'ai laissé de côté... Et vous ?

EmileVIc5J'ai retenu ma respiration, en essayant de me souvenir de la façon dont j'avais placé le tissu pour la brodeuse et lancé la machine. euh j'ai aussi serré les fesses et retenu ma respiration.
Rien à dire tout a été comme sur des roulettes. J'ai ajouté une jolie couronne dans le dos, mais oublié la martingale.

Le patron, c'est l'un de mes chouchous : Victoria Street, de la marque C'est Dimanche. J'aime infiniment ce modèle, dont le style évolue en fonction des tissus utilisés.
Les volants et les parementures sont réalisés en drap de lin teint maison, de couleur taupe. Le bas de la veste est tout simplement surfilé avec un fil coordonné. Pas mal de travail à la main quand même pour fixer le jabot ou le bas des manches. Et je suis plus que RAVIE. La broderie sur les manches lui donne un chic fou et une allure unique.

EmileVic9A Victoria, j'ai marié Emile, le pantalon créé par La République du Chiffon. J'ai tout de suite aimé la ceinture en pointe, mais j'ai déplacé le zip : du dos il est passé au côté. Même si je sais qu'il est peu probable que cela cède, je ne me serais pas sentie à l'aise à l'idée que je puisse me retrouver brutalement les fesses à l'air. (et pour tout vous dire, je renforce toujours la couture arrière avec une deuxième couture !!!). La modification se fait très facilement. Et puis je viens de découvrir qu'utiliser un pied spécial fermeture invisible, c'est très pratique et très efficace !

EmileVic10Le montage des poches est très bien expliqué, et j'ai brodé le long des poches également (on le voit sur la première photo). La taille haute convient très bien à ma morphologie, et la ceinture rigidifiée par de la toile thermocollante "aplatit" le ventre par sa découpe en pointe.

Le tissu : une toile à environ 12 euros le mètre chez Mondial Tissus. Je ne l'ai pas encore lavé (pas bien ça !!!) mais la texture est très agréable, légèrement soyeuse, le coton assez fin pour bien prendre les pinces. La troisième version en blanc devrait voir le jour. En effet, j'ai cousu la première version en 40 et cela s'est avéré nettement trop large. Peut-être est-ce dû à l'élasthane contenu dans le tissu ? Avez-vous eu la même mésaventure ? pas grave, il a déjà trouvé une heureuse propriétaire... Celui§ci est un 38.

Emile et Victoria s'harmonisent parfaitement en termes de teintes. Je les ai portés toute la journée avec bonheur.

EmileVic1C'est je crois au moins la quatrième  Victoria que je couds et ce ne sera pas la dernière. Pour cette veste comme pour Emile, les patrons sont clairs, les morceaux s'emboîtent parfaitement sans prise de tête.

EmileVic2Je vous souhaite une belle fin de journée. Ici le tonnerre gronde et la pluie tombe dru...

Senami