chantilly7La teinte de cette soie sauvage m'a toujours fait penser à cette merveilleuse et authentique Chantilly savourée au château du même nom. (tentez l'expérience, le château est époustouflant et quant à la Chantilly... on en mangerait par terre....).

chantilly1Cette soie magnifique se suffit à elle-même... pourtant je l'ai mariée à une très jolie dentelle, ajoutée sur les poignets et le col.

chantilly2Il s'agit de la Mélilot, de Deer and Doe. Le modèle est attrayant,, même si j'émets à titre personnel un bémol concernant la coupe de la chemise au niveau des emmanchures. J'ai taillé le vêtement en taille 40, comme habituellement pour cette marque, mais la découpe particulière des manches ne me convient pas. Je pense que cela est dû à ma morphologie (on a les épaules larges dans la famille...) de sorte que cela me fait une carrure massive, alors même que j'ai peu d'aisance aux emmanchures. J'ai même supprimé la poche de poitrine (laquelle de toutes les façons se promenait de façon incongrue bien trop près du bras, alors que j'ai respecté le patron...), et qui me semblait trop présente pour ce tissu.

Le fait d'avoir ajouté de la dentelle donne évidemment un côté très précieux à l'ensemble.chantilly5

La préciosité de la soie et de la dentelle est contrebalancée par la découpe façon liquette de la chemise, qui lui donne un petit côté sport. Pour accentuer le contraste, je la porte sur un jean.. chantilly6

Si vous avez suivi l'épisode précédent, vous savez que ma MAC m'a lâchée, et je crois que je ne suis pas prête de la retrouver. Comment, dès lors, réaliser mes boutonnières ? Pour tout vous dire, pour cette chemise, j'ai triché. Impossible de faire autrement, alors j'ai cousu les boutons en trompe-l'oeil jusque l'encolure, et j'ai mis un bouton pression pour le col. Je ne voulais pas de boutons pression sur tout le devant, de crainte de me retrouver en posture délicate au passage tonitruant de l'un de mes 670 trublions (ben voui, je suis une mère de famille très nombreuse dans la journée). Je me tortille un peu pour l'enfilage mais ni vu ni connu, je t'embrouille... et je me sens plus à mon aise.

chantilly8Une chose est certaine : porter de la soie est d'un confort incomparable. La chaleur qu'elle diffuse est surprenante, et, cerise sur le gâteau, elle ne se froisse pas.

 

De quoi rester impeccable jusqu'au soir....

Bonne fin de soirée à vous.

Senami