toile1Vous connaissez maintenant mon attirance pour la toile de Jouy. Ce morceau là était trop petit pour un vêtement complet. Une tunique Datura (Deer and Doe) s'imposait.

toile7Pour cette version j'ai choisi le col Claudine. A associer avec la toile de Jouy, j'ai choisi un lin grège, car trouver la teinte exacte du beige de fond, ou du bleu canard était impossible. Il fallait  trouver une teinte neutre qui s'associe sans problème avec l'un et l'autre.

toile4Les Daturas s'alignent dans mon placard et je voulais éviter de refaire exactement la même. J'ai donc apporté quelques modifications au modèle.

Le dos : il s'agit d'une fausse patte de boutonnonage. N''ayant pas assez de tissu, j'ai cousu les deux morceaux du dos, et j'ai ajouté une bande de boutonnage en lin grège, sur laquelle j'ai cousu ensuite des petits noeuds bleu pétrole (ben si c'est pas raccord ça...). Sur la partie dos j'ai cousu un coeur en appliqué.
Pour le bas de la tunique : j'ai raccourci l'ensemble, un peu contrainte par les circonstances au vu du tissu disponible. Puis j'ai joint les chutes diverses et variées pour en faire un volant à plis plats.

toile5Au terme de ma réalisation je suis enchantée du résultat. Très romantique, aux teintes douces, et même si je délègue à Eglantine le soin de vous présenter ce vêtement, je vous assure que porté il est seyant et agréable.

toile2Seul hic en ce qui me concerne : il n'a pas de manches. Or même lorsqu'il fait chaud (ce qui en Normandie surtout en ce moment, ce n'est plus d'actualité), je mets toujours des manches. Là je manquais de matière première. Il faut donc que je trouve le même tissu pour refaire la même tunique mais avec des manches cette fois. Je pense qu'une virée au Marché Saint Pierre s'impose... Je le verrais bien aussi en vieux rose. Au cas où vous seriez intéressée, ce haut est en taille 38/40.

Belles vacances à vous. De mon côté, je suis dans la phase déménagement de mon Petit Grand, qui après avoir été bachelier, et avoir ses CAP en pâtisserie puis boulangerie, revient vers la pâtisserie et continue son chemin l'an prochain entre Cabourg et Paris...

A très bientôt.

Senami