zebre4Ma machine à coudre étant toujours en panne, je me jette avec gourmandise sur les jerseys qui croisent mon chemin, apprenant encore et toujours à me servir de ma bête de course, j'ai nommé ma surjeteuse-recouvreuse.

zebre5Ayant croisé le chemin de cette drôle de ménagerie, j'ai immédiatement pensé aux miens, de zèbres. Une légère hésitation tout de même, craignant de tomber à côté... mais c'était sans compter avec leur solide sens de l'humour. Vous verrez le deuxième t shirt prochainement, mon Grand Zèbre étant exilé chez les Grands Bretons.

zebre6Je n'ai pas composé ce tableau : je l'ai acheté tel quel lors d'une vente de tissus sur Rouen. Le panneau est double (vous verrez bientôt le deuxième) mais il n'y a pas assez pour faire les deux côtés d'un vêtement. Sauf que j'avais en stock du jersey à rayures noires et blanches, et que c'était tout simplement raccord avec le costume du zèbre... J'ai également dû jongler pour les manches. Là encore pas assez de tissu alors je les ai cousues en deux parties, en faisant coïncider leurs coutures avec celles des épaules. Puis j'ai joué sur les contrastes : manches bleues (chutes du panneau) pour le devant des manches, morceaux à rayures pour l'arrière.

zebre1Mon Petit Zèbre ça y est, il va me faire remarquer qu'il est plus grand que moi, qui ne peut plus le toiser du haut de mon malheureux mètre soixante dix porte toujours des chapeaux. Ce tableau là était donc fait pour lui.

zebre3J'ai fait le tour du marché aux tissus deux fois, revenant sans cesse vers ce tissu.

Parlons coût : chaque panneau me revient à dix euros. Il faut y ajouter le morceau de jersey (une chute), et cela donne un t.shirt qui sort de l'ordinaire pour une somme modique. Le tissu me semble de bonne qualité. Je pense qu'il faudra faire attention lors du lavage, et certainement éviter au maximum le repassage sur la partie sérigraphiée.

zebre2Il faudra attendre le beau temps, avec un printemps quelque peu capricieux pour que Petit Zèbre puisse sortir sa ménagerie.

En attendant, j'ai aussi cousu très utile : mon fils utilise dans le cadre de sa formation, un t.shirt blanc par jour.

zebre7Mais les t.shirts que j'achetais jusqu'alors dans le commerce étaient de piètre qualité, relégués au rang de serpillère au bout de quelques lavages. Or ces lavages sont fréquents... Lors de ma dernière virée chez Bennytex, j'ai trouvé du jersey blanc de très belle qualité. En découpant mes morceaux, il me restait une bande de tissu assez large pour y couper des moitiés de manche. En les utilisant de la sorte, j'ai optimisé mon tissu, sans déchet. Et j'obtiens finalement un bon rendement, puisque chaque t.shirt me revient à environ trois euros...

Fiston est ravi, j'ai pu tester le produit de mon travail après lavage, et rien à redire, ils ne "tirent" pas dans tous les sens, ne se déforment pas, et sont apparemment très confortables.
Mission remplie !

Je vous souhaite un bon week end, à défaut d'en avoir un beau, tout au moins ici où le ciel est définitivement gris...
Senami