reine8Si vous me suivez depuis un certain temps, vous aurez constaté que j'ai la manie des séries, et la chemise Reina, de Pauline et Alice, ne fait pas exception à la règle. 

reine12

Même modèle, donc, mais j'y ai quand même apporté mon petit grain de sel. 

Le tissu tout d'abord : un coupon de lin glacé, d'une merveilleuse couleur chocolat noir, attendait que je m'occupe de lui. Et puis il y avait cette jolie dentelle assortie, extensible siouplait. Vous verrez pourquoi cela a son importance. 

reine1

Le tissu en lui même m'intriguait. Très (très) glacé, il était un peu raide. J'ignore par quel traitement on aboutit à ce résultat, mais c'est intéressant. Du coup le lin se froisse beaucoup moins à l'usage. J'ai porté ma chemise deux jours, et je n'ai pas eu à déplorer qu'elle ressemble à une serpillère chaque soir. 

reine10

Le lin était presque raide au moment de le coudre, mais après un passage en machine, sans rétrécissement, il a perdu de son brillant, et donne ce résultat. 
La dentelle maintenant : pour le haut du dos, j'ai fait la doublure en lin, et je n'ai mis la dentelle que sur l'extérieur. Comme elle est extensible, je ne voulais pas que la chemise s'élargisse au fil de la journée. 

reine4

Passons à l'explication du sous titre : la paresseuse. Je n'ai pas refait le système de boutonnière du modèle original, tout simplement parce que je me doutais bien que retourner un biais avec ce tissu serait mission impossible. J'ai donc réalisé le modèle comme prévu, mais en cousant les devants, réalisant ainsi une fausse patte de boutonnage. Il ne restait plus qu'à trouver des petits boutons dépareillés, et le tour était joué. 

reina15

Les poignets : j'ai sauté l'étape des fentes de poignet, et me suis contentée de les réaliser dans ma dentelle extensible, sans ajout de lin cette fois. Il m'a suffi de rajouter des boutons à chaque poignet, mes mains passent sans difficulté et ... j'ai quand même gagné du temps. 

reine11

Ce qui fait le charme de cette chemise est intact : l'encolure originale, la forme générale, les poignets longs, le joli tomber du dos... La prochaine fois (il y en aura une, c'est sûr...) je diminuerai un peu les manches au niveau des épaules (l'embu ?) pour éviter les fronces. Mais à part ça... rien à redire. J'en ai eu beaucoup de compliments au travail, avec des réactions intriguées vis à vis du tissu en lui même. Il semble que la combinaison lin et dentelle plaise...

Vous l'aurez constaté, le soleil se montre généreux, le ciel est bleu et les petits oiseaux n'en peuvent plus de gazouiller...

Bon week end à toutes et à tous.

Senami