reina1J'avais beaucoup aimé le paletot Ninot de Pauline et Alice, j'ai récidivé avec la chemise Reina. Séduite par le détail des poignets, je dois vous avouer que je ne savais quand même pas très bien où j'allais. 

reina2

L'occasion faisant la larronne, j'ai associé le patron de cette chemise avec un tissu en crêpe assez épais. Bien m'en a pris : il est lourd, ne se froisse pas, et du fait de son poids, tombe très bien, mettant en valeur les plis du dos et la forme des manches, joliment resserrées par des poignets longs et boutonnés. 

reina5

Pour ne rien gâcher, ce tissu se travaille très bien, ne nécessite pas de surfilage (même si j'en ai fait un quand même pour la propreté du travail), et est chaud. Ce n'est pas un détail étant donné que je passe en quelques secondes de mon bureau relativement bien chauffé aux couloirs du palais des courants d'air...

reina4J'aime beaucoup l'encolure, originale, les finitions demandées, le travail des manches... bref, je suis conquise. Petite sueur froide quand même au moment de réaliser le cordonnet qui servira pour les boutonnières : heureusement, on commence par ça, ce qui fait qu'on se dit : "ayé, j'ai fait le plus dur" (oui parce que même avec un retourne biais, ce n'est pas facile à faire... j'ai dû recommencer deux fois). Sauf que le plus délicat quand même c'est le montage des poignets, en tenant compte des fronces, des boutonnières, et du fait que les poignets sont doublés et les coutures invisibles. 

reina10

Pas de panique : tout est très très bien expliqué par Pauline, qui accompagne chaque étape. Il faut être méticuleuse, appliquée et concentrée (traduction chez moi : le matin de bonne heure et dans le silence). Une fois terminés, j'ai constaté qu'ils étaient ajustés au millimètre. Autre détail : allez donc ôter ou boutonner ces boutons, vous... j'ai beau être presque ambidextre, il reste que cela pose quelques problèmes, sauf si vous disposez d'une camériste ou d'un conjoint-enfant-voisin-chat habile de ses mains et surtout disposé à intervenir quand vous avez besoin de lui ou d'elle. Heureusement, mon tissu est légèrement élastique, et me permet de passer les mains sans trop de problème, tous boutons boutonnés. 

reina8

J'ai aussi décidé de fermer définitivement le devant, l'encolure étant bien assez large pour y passer la tête. 

En regardant les photos, je me rends compte que mon tissu hésite entre le bleu canard et le bleu nattier, en passant par le vert profond. Vous aurez noté au passage mon audace inouïe : je n'ai pas utilisé de marron ou un de ses dérivés, non, je suis allée vers la couleur... et j'en suis très contente. J'ai eu beaucoup de compliments sur le choix de la teinte. Quant à la chemise elle-même, mes collègues étaient convaincues que je l'avais achetée, en me demandant "où". Et c'est là que la fille se la pète en frimant, et en disant : naaan... c'est moâ...". Même ma fille a émis clairement le désir d'avoir la même... c'est vous dire.

Deuxième patron de Pauline et Alice, deuxième enthousiasme sans restriction. J'aime l'originalité du modèle, et les difficultés techniques qui m'auraient rebutée a priori passent toutes seules avec l'aide des explications. J'ai encore beaucoup appris. Merci Pauline. Maintenant je pense que je vais me laisser tenter par la robe Seda.

reina1

Dernier détail : ma MAC m'a lâchée à ce moment. Une visite en réparation s'impose mais... en attendant ? C'était sans compter sur mon Preux Chevalier qui a enfourché son destrier et est revenu au triple galop avec une remplaçante trouvée sur LBC. Cela étant, je suis passée de la voiture dernier cri automatique à la 2 CV : il m'a fallu réapprendre à conduire. Elle fait le point droit et le zig zag et c'est presque tout. Malgré tout, c'est une brave fille robuste, fiable, et elle m'a accompagnée sur ce projet avec brio. 

Bonne fin de dimanche à toutes et à tous.

Senami