phyto7-1Nous voici rendues au terme de votre phytothérapie de choc, cure de désintoxication des grandes enseignes, et traitement en douceur pour affronter les dernières semaines de l'hiver qui, déjà, cède du terrain.
Ce Plantain-là, justement, est fait pour le printemps. Vous allez découvrir pourquoi.

phyto7-4Ce Plantain-là est paré de toutes les vertus, au nombre desquelles le désir de vider mon armoire et d'utiliser les restes. Vous savez, comme quand on fait un repas de fond de frigo parce qu'on est à court d'idées et que le ravitaillement n'a pas été fait dans les temps ? Alors on se tourne vers ce qu'on possède déjà, on y ajoute une once d'imagination, on saupoudre de persuasion et parfois, on obtient quelque chose de grandiose.
Je n'irai pas jusque-là avec ce Plantain, mais j'avais effectivement une chute de jersey à rayures, bien trop petit pour envisager un débardeur... ce que je ne porte quasiment jamais. Et puis il y avait ce morceau de dentelle, lui aussi trop petit pour être utilisé seul.
Alors... j'ai mixé les deux.

phyto7-2Une chute de galon de lin traînait pas là, idéale pour dissimuler la couture, et pour trancher sur les teintes pastels du vêtement. Un petit noeud et une perle soulignent l'encolure. Dès le départ cependant je me suis posé la question de la compatibilité des tissus, ma dentelle n'étant pas extensible.

phyto7-6Tant pis, advienne que pourra, je me suis lancée. Le dos et le devant ont donc le haut du vêtement en dentelle crème. Les rayures du jersey ont été les bienvenues pour m'aider à couper droit.

phyto7-3Même en coupant de cette façon, il ne me restait pas assez de tissu pour les manches. J'ai dans un premier temps tenté de rallonger ma manche avec des chutes en dissimulant la couture avec la dentelle, mais ce n'était vraiment pas joli. Alors j'ai fait un entre-deux avec la dentelle, justement, ce dont je suis ravie car c'est vraiment très joli à porter. Vous comprenez maintenant pourquoi ce Plantain est fait pour le printemps, sans gilet ni veste qui pourraient cacher ces manches.
Le fait de raccorder du jersey avec un tissu non élastique n'est pas l'idée du siècle, mais ça passe. Il me faudra veiller à ne pas prendre mes fameux trois grammes (décidément, ça va devenir un obsession... en même temps ça stimule !) mais ce Plantain est vraiment joli à porter.


Nous voici arrivées au terme de ma phytothérapie. J'ai beaucoup appris en travaillant des tissus très différents. Avec ce patron, très bien coupé mais simple, on obtient des résultats très différents.
Auquel va votre préférence ?

Accrochez vous car dans le prochain message, on passe à une plante ... moins innocente.
Bises

Senami