cabriolet6Je vous avais présenté ce fauteuil canné il y a quelques temps. Nous en étions restés à l'étape du ponçage, et du nettoyage du cannage endommagé.

cabriolet5Il y a d'abord eu l'étape de la mise en teinte. Je ne peux pas vous donner de référence précise de la peinture, ce sont en fait des fonds de pots que j'ai mélangés entre eux. Je précise toutefois qu'il s'agit de peinture du même fabriquant et donc avec les mêmes composants.
Je souhaitais arriver à une teinte proche du lin. Je pense avoir réussi.
Il aura fallu trois couches (fines) pour obtenir un beau rendu, le tout étant protégé par un vernis haute résistance et incolore. D'habitude j'évite les vernis, qui vieillissent plus ou moins bien, et souvent donnent un côté lègèrement jaune au meuble. Cependant, impossible sur un fauteuil de passer outre l'étape de protection. Ce ne sont pas des meubles de décoration, mais ils sont destinés à vivre (intensément). J'ai déjà fait l'expérience de fauteuils peints protégés uniquement par la cire et force est de constater qu'au bout d'un moment, la protection s'use, se salit et ... il faut recommencer le travail.

cabriolet10Pour l'assise, la première difficulté a été de trouver de la mousse : épaisse (ici 7 mm) et grande car ce cabriolet est plus large sur le bord qu'au fond du fauteuil. Je voulais absolument effacer les arrêtes du bloc de mousse. J'ai donc coupé la mousse en suivant mon gabarit (au cutter avec une lame entièrement sortie et neuve, pas de problème) et je l'ai posée sur une planche de bois découpé, et clouée sur la structure du fauteuil.

cabriolet11Ensuite j'ai coupé la mousse en biais, de façon à ce que la partie inférieure soit plus petite que la partie supérieure. Ainsi, il ne reste qu'à rabattre le bord et le fixer solidement au support, à l'agrafeuse.En résumé : la photo de droite présent le coussin dans le bon sens, avant qu'il ne soit fixé, la photo de gauche vous présente le coussin à l'envers. Cela peut sembler facile quand on en parle comme ça, mais la mise en oeuvre est tout de même longue, et l'agrafage est une lutte au corps à corps.
Cependant, le résultat est impeccable : l'assise est doucement arrondie, et bien ferme.

cabriolet7Vient ensuite l'étape de la pose du tissu. J'ai utilisé ici le reste du tissu offert par ma soeur (re-merci !!!) et avec lequel j'avais réalisé le Fauteuil de l'Homme Idéal. Il faut bien tirer le tissu pour qu'il soit parfaitement tendu, la trame bien droite. Bon là je chipote, tout le monde s'en fout, mais pas moi...
La pose du galon est un jeu d'enfant. Le Hasard fait qu'il m'en restait assez dans un tiroir pour faire les deux fauteuils, et il a même fait que la couleur était parfaitement raccord... Que demander de plus ?

cabriolet9J'ai là une paire de charmants cabriolets, à l'assise ferme et accueillante. Dès que la machine à coudre pourra être opérationnelle, je ferai pour chaque fauteuil un petit coussin cale-dos. Si j'ai opté volontairement pour un ensemble monochrome et neutre, c'est pour pouvoir justement lui adjoindre un coussin. On peut aisément changer le coussin, sa couleur, pour assortir l'ensemble à l'environnement.

Reste que je viens de craquer aïe aïe aïe pour une banquette que je recherchais depuis longtemps. Beaucoup de travail en perspective mais pour un rendu qui je l'espère en jettera. Mais : je ne vais pas pouvoir garder à la fois le deux fauteuils (prévus initialement pour mon atelier) ET la banquette... pff... il va donc falloir me séparer des fauteuils je crois...

belleimage11Terminons avec de belles images, parfaitement raccord avec la couleur de mes cabriolets.
Cette teinte est d'ailleurs souvent présente dans les tableaux, et je me demande si elle ne correspond pas à l'appellation "puce" qu'on trouve souvent dans des romans du XVIIIème et du XIXème siècles. Nous, nous avons choisi la taupe comme emblème. Au siècle prochain, ce sera quoi ?

belleimage12Les dames ne sont pas les seules à choisir cette teinte, les messieurs ne sont pas en reste. Peut-être que cette couleur était aisée à obtenir. Ou que sa teinte permettait de ne pas laver les vêtements souvent.
Reste que si cette couleur peut sembler fade et triste, elle sert admirablement bien les couleurs plus franches qu'on lui oppose, comme ce bleu nattier sur le portrait de la dame, ou la fraîcheur du linon blanc de la manche du jeune homme...

Bon week end ensoleillé...
Senami