philibert7

Il doit faire bien froid en Oursonnie du Nord... La migration saisonnière des ours se poursuit, Philibert vient d'installer ses pénates chez moi. Je dois reconnaître que je suis faible, et que j'ai craqué littéralement devant sa bouille désarmante d'innocence. 

philibert3J'aurais pourtant dû me méfier : Philibert porte la tenue classique de l'Apprenant : des culottes courtes en gros lainage, bien solide et sombre pour éviter de voir les salissures diverses, retenues par des bretelles de même couleur., et puis sous les culottes courtes qui lui couvrent bien le ventre et les reins,  une chemise de flanelle, solide mais cependant coquette, ornée aux poignets et au col. De gros boutons gris ferment le devant. Or un Apprenant de ce niveau ne devrait pas déjà parcourir le vaste Monde, il devrait rester encore un peu dans sa tanière...
La sacoche qui lui barre le ventre n'est pas destinée à ranger cahiers et crayons... non, non, en Oursonnie du Nord, on a une sacoche pour la remplir de cailloux, de morceaux de bois originaux, d'herbes odorantes, de fleurs sauvages, de baies inconnues, et de vent fripon. 

philibert2

Les souliers sobres mais solides permettent au jeune ours de galoper à travers champs sans trop de bobos, mais peuvent être ôtés aisément, d'un mouvement bref de la jambe, pour mieux sentir autour de la cheville la fraîcheur de l'eau du ruisseau. 

Le système éducatif en Oursonnie du Nord est très différent du nôtre. Un seul impératif : apprendre. On ne dit pas quoi, ni comment, mais l'objectif est clair. Les oursons sont poussés à l'extérieur des tanières, sous la houlette d'un ours plus âgé et volontaire. Ils n'ont qu'un mot d'ordre : ne pas se coucher sans avoir appris quelque chose de sa journée (d'où le dicton fameux et connu jusqu'ici : "une journée sans apprendre est une journée perdue"). Les oursons les plus timorés mettent plus de temps à s'aventurer sur des terrains inconnus, mais le temps ne leur est pas compté. Ce qui importe est de savoir connaître les herbes qui purgent et soignent, les baies comestibles et les insectes à éviter. 

philibert4

Après l'exploration des alentours de la tanière viendra celle du monde, ils feront leur Grand Tour (idée reprise par les humains au XIXème siècle, sachez le...) puis reviendront avec leurs récits et leurs expériences. Viendra alors le temps des Conteurs mais ceci est une autre histoire...

philibert6

Philibert -revenons à lui- est un ourson qui tient debout tout seul, ou peut rester assis, sagement, à attendre vos confidences. Vous ai-je dit combien ils peuvent être attentifs et savent écouter ? Nous y reviendrons. 

Pour le moment, Philibert se prépare à partir sur mon marché de Noël. Il espère se réjouir des yeux brillants des enfants... et des grands. Chez les ours, on n'est pas sectaire, toutes les fantaisies sont permises, même celle d'avoir envie de prolonger son enfance, la vraie et l'autre, celle qu'on a rêvée...

Philibert n'est pas tout seul, bien entendu. Ils sont neuf pour le moment, et ont accepté avec gentillesse une séance de pose pour leur tirer le portrait. La photo de famille est pour bientôt, soyez patients(es).

philibert1

Allez, zou, on s'arrête pour aujourd'hui. Il est vrai que je suis intarissable sur l'Oursonnie du Nord, j'ai tellement été marquée par mon Voyage...  

... et je remercie celles qui ont l'infinie délicatesse de me remercier de les avoir fait voyager quelques instants. Vous n'imaginez pas à quel point cela me touche et me stimule. 

A vous revoir, donc, dans un prochain épisode. 

Bonne journée

Senami